Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les grosses sociétés High Tech de la Silicon Valley rémunèrent leurs ingénieurs généreusement, avec des salaires bruts annuels moyens au-delà des 100 000 dollars. Tour d'horizon commenté par les intéressés.

Quelles sont les entreprises High Tech qui rémunèrent le mieux ses ingénieurs ? Le site Business Insider s'est posé la question, et a établi un top 25 avec l'aide du site de recherche d'emploi Glassdoor. Mieux, les chiffres sont agrémentés de commentaires des ingénieurs concernés, qui évaluent les pour et les contre.

Google n'est pas premier, pas plus qu'Apple – ils ne sont pas loin. La tête du classement est occupée par l'équipementier télécoms Juniper, qui paie ses ingénieurs en moyenne 128 400 dollars par an. Cette entreprise a « beaucoup de talents, mais souffre de trop de bureaucratie », commente l'un d'entre eux.

Deuxième donc, Google, avec un salaire moyen de 124 500 dollars annuel. « C'est une super société où on peut créer des choses qui ont un impact fort, j'ai longtemps cru qu'on ne pouvait pas faire de mal, mais j'ai révisé ma position sur ce point », indique un ingénieur. Une courte tête devant Facebook, Twitter se hisse troisième avec 120 800 dollars. Ici, « beaucoup de talents sont arrivés car la société prépare son entrée en Bourse mais il y a trop de managers, ce qui ralentit les décisions ».

Apple ? « Il n'y a pas de côtés négatifs »

Le réseau de Mark Zuckerberg rémunère en moyenne ses ingénieurs 118 900 dollars par an. L'un d'eux trouve que son employeur « évolue rapidement, au risque que ce soit parfois trop ». Quasi à égalité, Apple paie ses ingénieurs, toujours selon Glassdoor, 118 200 dollars par an. Le point positif, « tout le monde dit wow quand vous leur dites où vous travaillez ». Concernant les points noirs, on peut suspecter un peu de langue de bois dans sa réponse, selon laquelle... « il n'y en a pas. C'est une bonne boîte où travailler ».

Dans la suite du classement, suivent LinkedIn (116 400 dollars), Brocade (111 900), eBay (108 500) ou encore Zynga (107 200) en dépit de ses déboires financiers. Nvidia se classe 14e avec un salaire moyen annuel de 104 700 dollars. L'un des ingénieurs du Caméléon estime que « la direction a la capacité à susciter des émotions dans le travail, mais impose des contraintes horaires qui affectent la vie privée ».

Microsoft suit le fabricant de cartes graphiques avec 103 500 dollars, salaire qui serait largement optimisé par « de bons bonus et stock-options », relève un ingénieur de Redmond, qui considère de l'autre côté que « la responsabilisation des salariés est énorme ». Terminons par Intel, avec un salaire moyen de 98 800 dollars. Dans le cas de l'ingénieur cité, « les conditions de travail sont bonnes, mais il est dur de monter en grade ».

Des stagiaires qui gagnent quatre SMIC

Si les salaires des ingénieurs sont bons, il faut dire que cela commence déjà lors des stages. D'après un autre classement de Business Insider, la palme reviendrait à VMware qui indemnise en moyenne, aux États-Unis en tout cas, ses stagiaires quelque 6 500 dollars par mois, suivi de Facebook avec 6 000 dollars et Microsoft avec 5 900 dollars, presque autant que LinkedIn et Adobe. Google rémunère quant à lui ses stagiaires 5 700 dollars. Le 20e et dernier de la liste, Cisco, paie enfin 3 900 dollars par mois en moyenne ses stagiaires ingénieurs.

Bref, ces chiffres sont bien loin de la gratification mensuelle minimale en vigueur en France, fixée pour 2013 à 436,05 euros - si la durée du stage est supérieure ou égale à deux mois consécutifs.

Twitter et Facebook rémunèrent plus qu'Apple et Microsoft
Tag(s) : #facebook, #twitter, #apple, #microsoft, #silicon valley